Fandom

International Auxiliary Languages

Evroptal

568pages on
this wiki
Add New Page
Talk0 Share
En novtal pro EvroplandUne nouvelle langue pour l'EuropeA new language for EuropeUna nueva lengua para EuropaEine neue Sprache für EuropaUma nova língua para a EuropaUn nove lingua pro EuropaNova lingvo por Eùropoeen nieuwe taal voor EuropaUna nuova lingua per l'EuropaНовый язык для Eвропы

Actualité : Tous à vos plumes ! A tous ceux qui désirent s'investir un tant soit peu dans ce projet, je leur souhaite la bienvenue, et les invite à me contacter par e-mail pour en discuter plus longuement...

Heureux mélange issu de dizaines d'idiomes de notre continent, y compris de langues régionales ou disparues.Langue de convergence culturelle, l'Evroptal est LA langue pour TOUS les européens....

Paris, le 6 août 2005,

L’Evroptal est un vieux projet de plusieurs années, maché et remaché jusqu’à plus soif, et qui commence seulement à prendre un peu de vigueur.

A ceux qui ont eu dans les mains mes tous premiers essais ( fin XXème siécle !!) peuvent être déconcertés par l’évolution grammaticale et lexicale ; En effet, si les principes ont été conservés, testés et même validés, le contenu, la « chair » de la langue a beaucoup évoluée.

Pour ceux – les plus nombreux et de loin ! – qui arrivent par hasard sur ce site, voici la génèse et le crédo de l’Evroptal.

Avant de commencer, je tiens d’abord à annoncer la couleur : vous n’êtes pas sur une n-ième version d’un hypothétique et récurrent latine sine flexione. Novial, Interlingua, Latinide… L’Evroptal est bel et bien une entreprise totalement inédite et, a de multiples niveaux révolutionnaire.

L’Evroptal s’annonce dès le début comme une collaboration lexicale et grammaticale entre toutes les langues qui sont ou ont été parlées sur le continent européen depuis les âges historiques. Nous parlons en l’occurrence de l’Europe géographique, et non politique. Il s’agit donc de la création d’un « créole européen » dont le processus de création est bien entendu totalement virtuel.

Partant de plusieurs dizaines de langues, j’ai procédé d’abord à l’élaboration d’une grammaire, simple, totalement régulière et très efficace – à l’image de l’espéranto -, en respectant un aspect naturaliste et intuitif assez attrayant. Il est notable que les terminaisons et la syntaxe diffèrent profondément des ersatz latinophiles de mes confrères.

Dans le même temps, un début de lexique a été établi par le biais d’un travail de recherche pointilleux et très long (plus d’une cinquantaine de langues toutes époques confondues !) qui est encore très loin d’être achevé, par manque de temps.

La tentation a été forte d’imposer l’indo-européen comme seule et unique source pour cette langue auxiliaire ; c’était faire abstraction des autres familles de langues évoluant sur notre continent depuis les temps immémoriaux, comme les langues finno-ougriennes et les langues isolées ou disparues .

Contrairement aux autres langues dites « auxiliaires construites », L’Evroptal ne sacrifie pas à la loi du « plus parlé ». le lexique ne fait donc quasiment pas cas de l’ « internationalité » des racines, et privilégie plutôt la convergence esthétique : la racine doit avant tout s’intégrer dans la langue, se fondre instinctivement et sans « forcer » dans un cadre phonologique déjà bien forgé.

Horreur supprême ? crime de lèse-espéranto ? idiotie pure ? incompréhension des lois immuables de la lexicographie ? A vous de choisir. J’ai beau quant à moi tourner la question dans tous les sens , je continue à penser qu’il n’existe aucun lexique commun et suffisamment explicite à une population si culturellement bigarée que la population européenne.

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.